mercredi 14 mai 2008

Miss gaffe, le retour

Vous avais-je dit qu'en plus d'être maudite de la poisse ultime, j'étais une gaffeuse invétérée? Même dans les situations les plus sérieuses ou dramatiques, vous pouvez compter sur mon savoir faire ancestral -ben oui, obligé c'est congénital ce truc!!- pour plomber l'ambiance ou mettre les pieds, les bras et les fesses dans le plat -si si ne soyons pas modestes!-

Prenez par exemple un samedi soir banal durant lequel avec votre joyeuse clique vous décidez de partir à l'aventure sur la jetée à plusieurs kilomètres de chez vous. Évidemment vos amies "fashion-victim'-accros-à-la-mode-et-au-make-up" se sentent obligées d'exercer tous leurs talents féminisant sur vous (parce que je suis désespérante de non-glamouritude et de non-féminitude selon certaines dont je préserverai ici l'anonymat) et trois décennies de ravalement de façade plus tard, vous ressortez crêpée, brushinguée, glossée, eyelinerisée et autres fanfreluches dont j'ignore le subtil -ou pas- art.

Direction donc la ville voisine -pas envie de croiser des connaissances dans cet accoutrement vampesque tout de même- et là, surprise ultime: le bar le long de la jetée organise une soirée rock. Ni une, ni deux, la décision est prise de s'incruster gaiement au milieu des sosies (en moins beau évidemment) de notre La Griff' national à la belle époque. C'est à ce moment là que le drame arriva.

Ultra-voyante avec mon rouge à lèvre fushia-des-iles-des-mers-du-sud-pailleté-glossé (ou assimilé) parmi ces chevelus tout de noir vêtus, avec cuirs et pataugas véritables assortis de vernis et rouges à lèvres noir ébène, je suis rapidement reconnue par une ancienne connaissance.
Elle s'approche et la conversation s'engage alors. Après les questions d'usage (çava?kesketudeviens?taschangédecouleurdecheveux?blablabla) super Lyssy décide qu'il est temps de passer à l'action avec son: "Et comment va biduleman -alias le chéri hypercanon de la belle depuis 4 ans et des brouettes-?" Premier froid de la soirée: il l'a quittée la semaine dernière d'où sa présence à la soirée, ahem, il fallait bien que je fasse ma boulette de la soirée!

Mais comme une lyssy ne se laisse jamais démonter, j'enchaîne rapidement avec la question qui va réchauffer l'atmosphère légèrement glaciale depuis peu: "et ton chien, il te fait toujours des ravages dans la maison? Au moins il peut te consoler lui ou du moins te changer les idées" Hélas, grossière erreur chose que je réalise (trop tard) lorsqu'au bord des larmes elle m'informe qu'il est mort l'année précédente! Yeah, master of the boulette que je suis!! Lyssy ou comment plomber l'ambiance -voire pousser les gens au suicide- en 10 secondes chrono!

Heureusement que le guitariste ultra craquant avec son corps d'éphèbe rebelle a choisi ce moment pour interpréter de sa voix suave et envoûtante -so sexy!!- un magnifique morceau de Muse (et ce, beaucoup mieux que le chanteur lui même) imposant un silence quasi religieux de plaisir et d'émerveillement dans la salle. Ouf, Sauvée (non je ne me suis pas éclipsée discrètement, je l'ai saluée à la fin de la chanson en prétextant sortir prendre l'air -il ne manquait plus que je fasse une autre gaffe et je crois que je l'achevais la pauvre!- )

En tout cas, faites moi plaisir, la prochaine fois que vous me voyez ouvrir la bouche: bâillonnez moi, lapidez moi à coup de tomate moisie, mais par pitié empêchez moi de parler!!!

7 commentaires:

Le metro n'homme a dit…

Pour la tomate moisie, je peux faire quelque chose éventuellement. Mais c'est vrai que c'était pas de bol... Y'en aura d'autres!!! Bises you!

Uéhtam a dit…

je pense que tu mérites d'être applaudie! lol ^^

Lyssy a dit…

Stef> ben pasd'bol ça doit être mon 2ème prénom en fait! Bises too

Uéht> Merci, merci mais bon je n'ai aucun mérite, ma poisse est innée!! ;)

kowalsky a dit…

Ca va être un peu difficile de t'empêcher de parler :)

Guillaume (ex-Griff') a dit…

Arf, joli joli, la pauvre, remarque elle aurait peut-être aimée être achevée au point où elle en était ;), et heureusement que mes sosies étaient moins beau merde, la perfection ne saurait être dupliquée :P
LA baillon c'est un fantasme ? :P

Lyssy a dit…

Kowalsky> un peu? on voit que tu ne me connais pas :D

Guigui> Ma religion m'interdit de l'achever, désolée!! Pour le reste, no comment (esprit pervers va!!!)

Guillaume a dit…

Ah la perversion, c'est comme le cochon, tout y est bon :D